Alec Feuz | Affaire classée. Attac, Securitas, Nestlé ***

Alec Feuz

Affaire classée. Attac, Securitas, Nestlé ***

2009 | 14 x 21 | relié | 216 p.| 
ISBN 978-2-8290-0384-4
CHF 25.- | € 18.-

 

 

La révélation de l'infiltration d'Attac-Vaud par Securitas pour le compte de Nestlé suscita en Suisse, durant l'été 2008, une impressionnante vague d'indignation. Un an plus tard, la justice vaudoise incarnée par l'ancien juge d'instruction Jacques Antenen décidait qu'il n'y avait aucune raison de porter cette affaire devant les tribunaux et prononçait un non-lieu salué comme il se doit par Nestlé et Securitas. Selon Luc Recordon, Alec Feuz « met en évidence une sorte de nouveau mépris de l'adversaire et, plus généralement de la personnalité. Cela constitue un retour marquant du balancier en défaveur de la liberté dans nos contrées. L'incroyable passivité - qu'il s'agisse de paresse, de surcharge, d'erreurs d'appréciation répétées, de complaisance ou d'autres fautes - du juge d'instruction dans l'affaire Attac contre Nestlé et contre Securitas empêche de dire définitivement si l'arsenal juridique est inadéquat lorsqu'on doit sanctionner une telle situation. Minutieux et tenace comme devrait précisément l'être un magistrat judiciaire, Alec Feuz décortique le parcours lui aussi tortueux de l'instruction de ce dossier explosif. Rarement, très rarement, l'instruction pénale dans le canton de Vaud aura été à ce point menée à la décharge des prévenus. » En analysant les pièces de ce dossier, l'auteur démontre que dans cette affaire, en refusant de se donner les moyens d'établir les faits, la justice vaudoise n'a tout simplement pas fait son travail.

Alec Feuz est journaliste. Il a travaillé à la Télévision suisse romande pendant 25 ans, notamment pour l'émission Temps présent.

TwitterG+LinkedInDiggDiggDiggDiggDigg