Alexandre Elsig | La ligue d'action du bâtiment - L'anarchisme à la conquête des chantiers genevois dans l'entre-deux-guerres

Alexandre Elsig
La Ligue d'action du bâtiment - L'anarchisme à la conquête des chantiers genevois dans l'entre-deux-guerres
Coédition Collège du travail

2015 | 14.8 x 21 | relié | 60 photos et illustrations n/b et coul. | 184 p.
ISBN 978-2-8290-0491-9
CHF 24.- | € 17.-

 

 

 

 

L’histoire de la Ligue d’action du bâtiment (LAB) est pleine de mandales, de coups de pioches, de taudis à détruire, de camions à renverser ou d’huissiers à ridiculiser. Inspirée par les idéaux anarchistes d’action directe, la LAB est créée par des ouvriers genevois à la fin des années vingt en vue de faire respecter une convention de travail acquise de haute lutte. Elle constitue en quelque sorte le bras armé de la Fédération des ouvriers sur bois et du bâtiment (FOBB) et devient une menace constante pour le patronat. Un entrepreneur qui ne respectait pas la convention risquait ainsi la mise à sac pure et simple de son chantier. Malgré les comparutions et les arrestations, les actions coups-de-poing de la LAB parviennent à imposer un système de conventions de travail encore embryonnaire. Ces actions mettent également en évidence les idées développées par le Groupe du Réveil de l’anarchiste Luigi Bertoni, tout en permettant à l’un de ses membres, Lucien Tronchet, de s’imposer comme la figure forte du mouvement syndical genevois d’alors. Enfin, le militantisme de choc de la LAB est révélateur des espoirs et des tensions qui parcourent le monde ouvrier dans la Suisse de l’entre-deux-guerres.

Alexandre Elsig est Docteur en histoire. Ce livre richement illustré est tiré du mémoire de master qu’il a présenté à l’Université de Fribourg en 2009. Depuis, il a consacré ses recherches à une histoire culturelle de la Suisse pendant la Première Guerre mondiale et à sa thèse intitulée « Les shrapnells du mensonge ». La Suisse face à la propagande allemande de la Grande Guerre.

.Quand les «gars du bâtiment» prenaient la rue par Pierre Jeanneret dans gauchehebdo.ch, ici.


TwitterG+LinkedInDiggDiggDiggDiggDigg