Daniele Finzi Pasca | Blanc sur Blanc

Daniele Finzi Pasca

Blanc sur Blanc
Traduit de l'italien par Christian Viredaz

mars 2019 | 14 x 21 | broché | 136p.
ISBN 978-2-8290-0593-0
CHF 21.- | € 14.-

 

 

Blanc sur Blanc raconte l’histoire de Ruggero, un enfant mal parti dans la vie, avec un père violent et alcoolique. Rien que des bouches crispées quand il circulait : il n'était pas permis de lui sourire. Mais le petit garçon réagit, sauvé par l’affection de ses amis, des voisins, d’un nouveau papa-entraîneur, et par l’amour d’Elena. Et puis le vent tourne brusquement, un doute et une certitude enferment Elena et Ruggero à l’intérieur d’un tourbillon angoissant, et pourtant émouvant… comme la vie.

Daniel Finzi Pasca, auteur, s’est inspiré de ce récit pour mettre en scène le spectacle de Bianco su Bianco, qui depuis ses débuts à Bellinzona (Suisse) en 2014, a été vu par plus de 22’000 spectateurs en 5 langues.
 

Daniele Finzi Pasca (Lugano, 1964) est clown, auteur, metteur en scène, chorégraphe… Suisse de nationalité, cosmopolite d’esprit. Dans le cadre de la Compagnie Finzi Pasca, il a signé la création et la mise en scène de grands événements comme la Cérémonie de clôture des Jeux Olympiques de Turin 2006, celle de Sotchi en 2014 et la Cérémonie d’ouverture des Jeux Paralympiques de Sotchi 2014. À cela s’ajoutent le spectacle Corteo pour le Cirque du Soleil (2005-2015, repris depuis 2018), Lucia (depuis 2016) et Montréal Avudo (2017). Outre des mises en scène d’opéras (Aida et Requiem de Verdi à Saint-Pétersbourg, Pagliacci et Carmen à Naples), il a écrit, dirigé et interprété des spectacles plus petits et intimes, comme le monologue historique Icaro (en scène depuis vingt-huit ans) et Bianco su Bianco (2014). Entre-temps, d’autres créations comme La Verità (2013), Per te (2016) et Donka – Une lettre à Tchekhov (2010 et 2018) continuent de faire le tour du monde. La Compagnie Finzi Pasca est concentrée actuellement sur la prochaine Fête des Vignerons (2019, Vevey) et prépare d’autres projets en Suisse et à l’étranger.

Né à Oron-le-Châtel (VD) en 1955, Christian Viredaz fait des études de lettres en français, italien et anglais. Il a publié cinq recueils de poèmes entre 1976 et 1996, et traduit une vingtaine d’ouvrages, de l’italien surtout, depuis 1981. En 2018, il a traduit une anthologie de l’œuvre poétique d’Alberto Nessi, Ladro di minuzie / Voleur de détails
Poesie scelte / Poèmes choisis, 1969-2010
(Éditions d’en bas).


TwitterG+LinkedInDiggDiggDiggDiggDigg