Daniele Pantano | Dogs in untended fields/ Chiens dans des champs en friche

Daniele Pantano
Dogs in untended fields/ Chiens dans des champs en friche

Traduit de l'anglais par Eva Antonnikov

Version bilingue
À paraître en 2020 | 12.5 x 20.5 | broché |112 p.
ISBN 978-2-8290-0618-0
CHF 19.- | € 14.-

 

 

 

 

POÉSIE
Même si il est originaire de Langenthal dans le canton de Bern, Daniele Pantano a trouvé un accueil en anglais en réaction à sa langue maternelle, l’allemand. Il a reçu sa formation littéraire aux États-Unis.


Ce premier recueil traduit en français étonne par une gamme de formes variées, que Pantano maîtrise parfaitement. Avec une joie sinistre dans le chaos créatif, il voit des mondes dans lesquels la déchéance, la confusion et la mort se cachent. Il les capture par couches, éclats et reflets et les transforme en lignes d’une beauté morbide.

AUTEUR
Daniele Pantano est né en 1976 à Langenthal (canton de berne, Suisse) et a grandi à Lotzwil et Langenthal. Il a fait des études de philosophie, d’écriture littéraire et d’anglais au sein de l’établissement «University of South Florida», où il a ensuite enseigné. À partir de 2008, il a dirigé le programme d’écriture créative à Edge Hill University en Angleterre, où il a été professeur extraordinaire de poésie et de traduction littéraire. Il enseigne actuellement l’écriture littéraire à l’Université de Lincoln. Il est l’auteur de nombreux recueils de poésie et de traductions de l’allemand en anglais (Walser, Trakl).
Voir le site internet : www.panatano.ch/

TRADUCTRICE
Eva Antonnikov est née à Zurich en 1958. En 1980, elle s’établit à Lausanne où elle obtient une licence ès lettres en 1991 (russe, espagnol, français).
Elle a traduit de nombeuses oeuvres en français. Notamment, des textes de Rose Ausländer, Heimrad Bäcker, Comock, Daniil Ivanovič Harms, Thilo Krause, Else Lasker-Schüler, et Charles Reznikoff. Outre le français, elle pratique couramment l’allemand (sa langue maternelle), l’anglais, le russe, l’espagnol et l’italien.


 

TwitterG+LinkedInDiggDiggDiggDiggDigg