Édouard Höllmüller

 

Edouard Höllmüller | L'envol - Fragments de langue paternelle
L’envol est un récit qui plonge dans l’enfance de l’auteur. Il s’agit d’une enquête, d’une quête marquée au sceau de la langue – paternelle – qui émerge par bribes, par fragments, au fil du texte.

Version en poche - édition augmentée

 

 


 

Edouard Höllmüller | Dérives - Essai de sur-vie
Une critique en règle des dérives environnementales et culturelles au regard de la « crise de l’esprit » (Valéry). Entre l’Afrique et l’Europe.

 

 


Katharina Zimmermann | La crête bleue
Katharina Zimmermann a eu le courage de passer la crête bleue de la chaîne du Jura, telle qu'elle l'a toujours vue de sa fenêtre à Berne, pour aller vivre un temps important dans le Jura, en Ajoie, notamment, dans le but de décoder le message reçu depuis des lustres sur les bords de l'Aar.

Traduit de l'allemand par Edouard Höllmüller.

 


Collectif | Le chameau dans la neige, et autres récits de migrations
Si cette image drôle et juste – un animal des pays chauds désorienté dans l’hiver helvétique – a donné son titre à ce recueil, c’est qu’elle reflète un sentiment d’étrangeté et d’inadéquation bien partagé par les auteurs de ces seize textes et, probablement, par tous les immigrants.

 


 

Christian Schmid | Aux Bornes
Fils d'un douanier bernois vivant dans un petit village jurassien à la frontière franco-suisse, Christian Schmid parle allemand à la maison, s'initie à la vie en français, avec son copain, fils de paysan.

Traduit de l'allemand par Edouard Höllmüller.

 


 

Né en 1938, Edouard Höllmüller a passé son enfance en Suisse alémanique. A 12 ans il apprend le français, la culture et la solidarité dans la ville ouvrière de La Chaux-de-Fonds. Ses études de lettres à Neuchâtel affinent sa passion des mots comme instruments de mémoire et d’échange.
En 1965, il emmène sa jeune famille à Kinshasa où il est nommé professeur au collège Pestalozzi (aujourd’hui Bokeleale Lisanga), puis assistant à l’université de Lovanium. Expérience de la relativité culturelle : anglais, français ou philosophie, tout se transmet autrement quand l’environnement diffère.
La famille quitte le Congo avec trois fils en 1971, endeuillée d’une fillette qui repose là-bas. Et parallèlement aux cinq petits-enfants grandira à Kinshasa un filleul prénommé Hollmuller...

De retour en Suisse, le passe-frontières approfondira l'autrement en enseignant le français aux lycéens alémaniques et, à sa retraite, comme guide touristique dans le Jura où il s’établit en 1979. En littérature, on lui doit la traduction de Nebenaussen de Christian Schmid, Aux bornes, et de Blaue Mauer de Katharina Zimmermann, La crête bleue, chronique jurassienne ainsi qu’une contribution au Chameau dans la neige, recueil collectif sur la migration, (éd. d’En bas, 2005, 2009 et 2007). En 2012 paraît chez le même éditeur son récit de vie L’envol, fragments de langue paternelle, réédité en version poche augmentée en mai 2017, suivi en novembre 2015 de Dérives, essai de sur-vie

L'horloge de sable - RTS - 27 août 2016

 

                                       À la Librairie Page d'encre, Delémont, 27 août 2016 - Photo Pascal Cottin

 

TwitterG+LinkedInDiggDiggDiggDiggDigg