Gilbert Rist, Majid Rahnema, Gustavo Esteva | Le Nord perdu, repères pour l’après-développement

Gilbert Rist, Majid Rahnema, Gustavo Esteva
Le Nord perdu, repères pour  l’après-développement
Coll. Le forum du développement

1992 | 14.7 x 21 | broché | 176 p.
ISBN  978-2-8290-0136-9 
CHF 27.50.- | € 18.-

 

 


La Fondation Eckenstein a organisé un colloque du 6 au 9 mars 1990 à Cartigny en Suisse, sous le titre « Vers l’ère de l’après-développement ? ». Ce colloque a réuni des intellectuels de pays du Sud ayant œuvré pour les politiques de développement, mais qui, après leur expérience pratique de ces politiques, en ont désormais un regard critique et réfléchissent à de nouvelles manières de penser la richesse et la pauvreté. Ce livre reflète les débats et échanges qui se sont déroulés tout au long de ce colloque, dans le but de penser autrement les problèmes que l’on considère, depuis quarante ans, comme « liés au développement ». 

Gilbert Rist est professeur à l’Institut de Hautes Études Internationales et du Développement à Genève. Il est aussi président du conseil de la Fondation Christophe Eckenstein pour l’étude des relations avec le Tiers Monde, membre du Réseau Nord-Sud Cultures et Développement et coordinateur du groupe « Culture et développement » de l’EADI (association européenne des Instituts de recherche et de formation en matière de développement).

Majid Rahnema est un diplomate et ancien ministre iranien né en 1924 à Téhéran. Il exerça de nombreuses hautes fonctions diplomatiques : représentant de l’Iran à l’Organisation des Nations Unies (ONU) durant douze années successives, de 1957 à 1971. Il a également été membre du Conseil de l’Université des Nations Unies de 1974 à 1978 et enfin représentant-résident de l’ONU au Mali. Ministre des Sciences et de l'enseignement supérieur sous le régime du Shah, de 1967-1971. Majid Rahnema fonde un Institut d'études du Développement Endogène en 1971 pour entamer un projet de développement de base avec les paysans de Lorestan. A partir de 1993 et durant six années, il enseigne à l'Université de Californie à Berkeley, puis au Claremont Colleges de Pitzer. En s'installant à Paris, il devient professeur à l'Université Américaine de Paris.

Gustavo Esteva et un haut fonctionnaire du Gouvernement mexicain de 1960 à 1975. Il est aussi professeur à l’université et chercheur indépendant. Il reçu le prix national d’économie à Mexico en 1978. Ancien Président de l’Association mexicaine de planification et ancien Vice-Président de l’Association inter-américaine de planification, il fut également membre du Conseil et Président par interim de l’Institut de recherche des Nations Unies pour le développement social. Il est aussi journaliste et animateur d’un large réseau d’organisations de base.

Les informations de cette page sont issues du travail de Maëlle Bouquet  intitulé: "Fiche de lecture «Le Nord perdu. Repères pour l’après-développement »" ,Mai 2012.

TwitterG+LinkedInDiggDiggDiggDiggDigg