Irena Brežná | Du meilleur des mondes


Irena Brežná
Du meilleur des mondes
Traduction de l'allemand par Laurent Vallance

2015 | 14 x 21 | relié | 144 p.
ISBN 978-2-8290-0480-3
CHF 26.- | € 14.-

 

 

 

 

Du meilleur des mondes (Die beste aller Welten) est le premier roman d’Irena Brežná, publié en 2008 chez Ebersbach Verlag, après plusieurs reportages sur l’Europe de l’Est. À caractère autobiographique, il raconte une enfance durant les années 60 de construction du communisme en Tchécoslovaquie. Cette époque de bouleversements est peinte à travers les expériences vécues par Jana, une fille de onze ans : partagée entre le monde sa mère disparaît en prison ; son père, un avocat, doit aller construire des ponts. Le ton est cependant léger et amusant et le roman séduit par sa langue sensuelle et riche en images. La publication de la version française aux Éditions d’en bas est prévue pour l’automne 2014. Elle succédera à la publication de la traduction française du dernier roman d’Irena Brežná, Die undankbare Fremde (L’Ingrate venue d’ailleurs), qui paraîtra au printemps 2014.

 

Irena Brežná est née en 1950 à Bratislava en Slovaquie. Elle a émigré en Suisse en 1968 et a étudié les langues slaves, la philosophie et la psychologie à l’Université de Bâle. Depuis 1982, elle travaille comme journaliste. Elle vit à Bâle. Ella a adopté la langue allemande pour tous ses écrits. Parmi ses nombreuses publications, citons certains de ses reportages littéraires, Die Wölfinnen von Sernowodsk. Reportagen aus Tschetschenien (Quell, 1997), Die Sammlerin der Seelen. Unterwegs in meinem Europa (Aufbau, 2003), ainsi que les récents romans Schuppenhaut (2010) etDie beste aller Welten (2008) chez Ebersbach. Die undankbare Fremde, paru l’année dernière aux Éditions Galiani à Berlin, a valu à son auteure le Prix fédéral de littérature 2012. Les Éditions d’en bas publient sa traduction française, par Ursula Gaillard, au printemps 2014, sous le titre L’ingrate venue d’ailleurs. Site web de l’auteure: www.brezna.ch/

Le traducteur Laurent Vallance est né en 1966 à Nancy en France. Docteur ès lettres de l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS, Paris), il a consacré sa thèse aux grammairiens italiens de la Renaissance. Il a été enseignant de français en Tchécoslovaquie juste après la Révolution de velours, puis enseignant d’italien en France, notamment comme assistant à l’Université Nancy 2, chargé de cours à l’Université de Besançon et assistant à l’Université d’Avignon, et il est actuellement enseignant d’italien et de français en Engadine (Suisse). Il a publié plusieurs traduction de l’italien, dont Le mythe du héros de Luigi Mascilli Migliorini, Nouveau Monde éditions-Fondation Napoléon, Paris, 2002 et Grammatichetta de Leon Battista Alberti, Les belles lettres, Paris, 2003.

 

Une enfance heureuse au pays des prolétaires, article de Eléonore Sulser - Le Temps, samedi 14 février 2015.

 

 

 

 


 

TwitterG+LinkedInDiggDiggDiggDiggDigg