Janine Massard

Janine Massard | De seconde classe
Postface de Sergio Belluz
Cet écrit reconstitue toutes sortes de déplacements individuels en train, entre1963 et 1967. La toile de fond en est le passage des frontières malgré la guerre froide, car pour se déplacer de Trieste à Sofia ou Istanbul, ou de Trieste à Athènes, passeports et visas étaient encore nécessaires. L’idée de traverser un pays dit communiste, telle la Yougoslavie pour aller en Grèce, ou encore la Bulgarie pour voir la Mer Noire, effrayait beaucoup de personnes, on nous prédisait que nous ne reviendrions pas...


 

Janine Massard | La petite monnaie des jours
Les 3 Parques sont là, et elles observent la vie s’agiter. Trois femmes dans un appartement qui surveillent par la fenêtre, enregistrent ce qui se déroule et commentent. Elles racontent leurs souvenirs aussi. Et il y a là une petite fille qui écoute et recueille le fil de leurs mots. Parfois elle questionne un peu pour démêler l’écheveau. A travers leurs yeux et leurs paroles, c’est une partie de la Suisse et de son passé qui revit. Ce livre raconte également la vie de cette fillette, Jennifer, qui a aussi sa propre vision de sa vie.


 

Janine Massard est née en 1939 dans une petite ville vaudoise, Rolle, qui ressemble singulièrement à celle où est située ce récit. Deuxième d'une famille de quatre enfants, elle a exercé divers métiers : éducatrice, vendeuse, téléphoniste, secrétaire, maîtresse d’école. Elle se consacre entièrement à l’écriture depuis de nombreuses années. Elle a reçu le prix Schiller 1986 pour La petite monnaie des jours. Auteure de romans, de récits et de nouvelles, elle a publié en 2010 Childéric et Cathy sont dans un bateau et son récit, Terre noire d’usine, va reparaître prochainement (Bernard Campiche Éditeur). Bibliographie de seconde classe (récit), Eygalières, Le Temps Parallèle, 1978. Christine au dévaloir (nouvelles), Genève, Éliane Vernay, 1980. L’avenir n’est pas pour demain (conte philosophique), Lausanne, Éditions Clin d’œil, 1981. La petite monnaie des jours (récit autobiographique), Lausanne, Éditions d’en bas, 1985 ; édition de poche : Lausanne, L’Âge d’Homme, 1995, collection Poche Suisse, no 140. Traduction russe de Irina Volevitch. Moscou, Éditions Phenix, 1997. Prix Schiller, 1986. Terre noire d’usine – Paysan-ouvrier au xxe siècle (essai d’ethnologie régionale), Yverdon, Éditions de la Thièle, 1990. Trois Mariages (récits), Vevey, Éditions de l’Aire, 1992. Édition de poche : Vevey, Éditions de l’Aire, 2011, collection L’Aire bleue, no 115. Traduction allemande de Yla von Dach : Drei Hochzeiten, Berne, eFeF Verlag, 1998. Prix des Écrivains vaudois, 1993. Ce qui reste de Katharina (roman), Vevey, Éditions de l’Aire, 1997. Édition de poche : Vevey, Éditions de l’Aire, 2002, collection L’Aire bleue, no 43. Prix de la Bibliothèque pour Tous, 1998. Comme si je n’avais pas traversé l’été (roman), Vevey, Éditions de l’Aire 2001. Édition de poche : Vevey, Éditions de l’Aire, 2004, collection L’Aire bleue, no 54. Prix Édouard-Rod, 2002. Vidy et ailleurs, photographies de Luc Chessex, Lausanne, Éditions Payot, 2003. Le jardin face à la France (roman), Orbe, Bernard Campiche Éditeur. Édition de poche : Orbe, Bernard Campiche Éditeur, 2009, collection camPoche, no 38. Prix de littérature de la Fondation vaudoise pour la Culture, 2007. L’Héritage allemand (roman), Orbe, Bernard Campiche Éditeur, 2008. Childéric et Cathy sont dans un bateau (nouvelles), Orbe, Bernard Campiche Éditeur, 2010.

 


TwitterG+LinkedInDiggDiggDiggDiggDigg