Léonard Gianadda | Un bâtisseur converti à l'art

Léonard Gianadda
Un bâtisseur converti à l'art - Entretien
Préface de Jean Clair

Editions Demoures

En partenariat avec la Télévision Suisse Romande

2002 | 13.5 x 15.5 | broché | 95 p.
ISBN 978-2-940244-23-5
CHF 19.- | € 12.-

 

" La Fondation Gianadda hérisse le poil de tous ceux qui pense que l'art doit être dégusté dans la solitude et le silence. Quel est le principal défaut de la Fondation Gianadda aux yeux de ceux qui la critiquent ? Elle n'est pas intimidante. Elle n'a pas l'air d'un endroit où il faut aller en courbant la tête. On peut y entrer sans rien savoir à l'avance. Bien sûr, le personnel ne vous laissera pas toucher les tableaux. Mais, dans le parc, il vous laissera marcher sur les pelouses. Le succès ne tue pas. Léonard Gianadda a raison de dire que parmi les centaines de milliers de visiteurs, il y en a qui n'ont jamais vu une exposition Van Gogh. Il entraîne au concert des gens qui préfèrent Vivaldi à Stockhausen. Mais comment peut-on imaginer qu'il est possible d'aimer Stockhausen sans avoir écouté Vivaldi ? Et d'aimer l'art de notre temps sans avoir jamais vu un tableau de Van Gogh ? L'art est précieux, et certains croient qu'il est précieux parce qu'il n'appartient qu'à quelques élus. L'art est précieux pour tout le monde... " Laurent Wolf - Le Temps 1er septembre 2000.

Bibliographie complète sur le site de la Fondation Pierre Gianadda, ici.

Léonard Gianadda en 1984 par Erling Mandelmann. Wikipedia


 

TwitterG+LinkedInDiggDiggDiggDiggDigg