Markus Hostmann et Andreas Knutti | Eaux libérées

Markus Hostmann et Andreas Knutti
Eaux libérées. À la découverte des cours d’eau revitalisés de Suisse
Traduit de l'allemand par Marie-Louise Bühler

Coédition WWF

2002 | 13 x 19 | ill. couleur | 192 p.
ISBN 978-2-8290-0277-9
CHF 32.- | € 21.-

 

 

 

 

Un guide pour aller à la découverte des cours d’eau revitalisés de Suisse Seuls des cours d’eau « mobiles » sont des cours d’eau vivants. Pour vivre, ils ont besoin d’espace. Mais les corrections que l’homme leur a imposées durant des décennies leur a fait perdre leur dynamique naturelle.

En deux siècles, la surface des zones alluviales de Suisse s’est réduite de 90%. La tendance s’est aujourd’hui inversée : on revitalise les cours d’eau. On rétablit les paysages fluviaux dans un état proche de leur état naturel.

C’est à la découverte de la dynamique des cours d’eau et d’une quinzaine de sites revitalisés de Suisse que Markus Hostmann et Andreas Knutti invitent à travers les 190 pages de leur livre consacré aux « Eaux libérées ».

Les rivières suisses sont dans un état assez éloigné de leur réputation, presque toutes ont été totalement rectifiées, réduites à de simples canaux d’écoulement, incapables d’assurer leur fonction d’espaces naturels pour la flore et la faune. C’est le constat posé par Walter Wagner, responsable du Département des eaux du WWF Suisse, lors de la présentation de ce livre qui offre 14 exemples de projets de revitalisation à ses yeux particulièrement réussis. Il rappelle que l’objectif de ces projets était de libérer certaines sections définies de cours d’eau emprisonnées dans d’étroites défenses de rive et de leur rendre leur fonction d’écosystème.

Particulièrement préoccupant

Les récentes inondations en Europe ont d’ailleurs démontré combien il est important de laisser davantage d’espace aux cours d’eau dotés de rives aménagées.

Une enquête publiée en 2001 par le WWF – « Index européen des eaux et cours d’eau » - concluait que l’état des cours d’eau suisses était particulièrement préoccupant comparé à celui des autres pays d’Europe.

Plus de 90 % des plus petits cours d’eau suisses ont été canalisés ou ont complètement disparu. Un peu plus de 2 % seulement des zones humides fluviales, autrefois étendues et très riches en espèces, sont encore intactes.

Presque tous les fleuves, rivières et ruisseaux de Suisse ont été fortement altérés par la construction d’ouvrages de protection des rives, les rectifications ou les prélèvements d’eau.

Réduits en grande partie à des canaux d’écoulement, ils ont perdu leur fonction protectrice de nombreuses espèces végétales et animales.

Démonstration pratique

Le livre « Eaux libérées » se veut en quelque sorte une démonstration pratique de la reconquête naturelle de l’environnement des rivières revitalisées.

Il propose quinze itinéraires de randonnée aux quatre coins de la Suisse, des Teppes de Verbois (Genève) à la Magliasina au bord du Lac de Lugano , en passant par le confluent de la Reuss, de l’Aar et de la LImmat (Argovie) et l’Ischia en Basse-Engadine (Grisons).

Le WWF Suisse l’a réalisé en partenariat avec l’Office Fédéral des Eaux et de la Géologie (OFEG). Sa version française a paru aux Editions d’en bas, à Lausanne.

aqueduc.info


TwitterG+LinkedInDiggDiggDiggDiggDigg