Nelly Niwa & Benoît Frund (Éds.) | Volteface – La Transition énergétique, Un projet de société

Nelly Niwa & Benoît Frund (Éds.)
Volteface – La Transition énergétique, Un projet de société
Coédition : Editions Charles Léopold Mayer, Paris ISBN 978-2-84377-215-3

Janvier 2018 | 16 x 24 | broché, collé | 288 p.
ISBN 978-2-8290-0570-1
CHF 25.- | € 19.-

 

 

 

 

Construites sur une énergie abondante et bon marché, les sociétés dans lesquelles nous vivons aujourd’hui sont confrontées à l’impératif de changer de paradigme. Depuis les chocs pétroliers des années 1970, l’idée qu’une transition énergétique – à savoir une modification de nos modes de consommation et de production d’énergie – est nécessaire à nos sociétés suit son chemin. Les enjeux stratégiques quant à notre dépendance ne sont pas la seule raison de vouloir une transition. S’y ajoute la nécessité de faire baisser nos émissions de gaz à effet de serre, qui contribuent au réchauffement climatique global. Suite à la catastrophe de Fukushima en 2011, le gouvernement et le parlement suisse ont décidé d’une stratégie énergétique 2050, qui prévoit une transition énergétique. L’objectif est de passer d’une société énergivore fondée sur l’utilisation d’énergies fossiles et nucléaires à une société économe basée sur des ressources énergétiques renouvelables. Si cet objectif nécessite bien entendu la mise en place de mesures techniques, celles-ci ne peuvent pas à elles seules permettre cette transition. Quand nous nous sommes lancés dans l’aventure Volteface, nous nous sommes fixés pour objectif de contribuer à montrer que la transition énergétique est un projet de société qui touche à nos modes de vie, nos comportements, nos valeurs. Réussir la transition énergétique nécessite de lui donner un sens, d’en comprendre les freins ou les motivations. Elle concerne nos façons d’habiter, de nous déplacer, de vivre nos loisirs, de consommer. Aujourd’hui, nous ne pouvons que constater que cette transition est encore souvent abordée comme un problème uniquement technique, alors que sur le terrain, tout semble démontrer que cet angle d’attaque arrive vite à ses limites. Les infrastructures de production d’énergie peinent à se mettre en place sur le territoire, notamment en raison de l’opposition des riverains. La consommation d’énergie dans des habitats censés être efficaces énergétiquement n’est pas à la hauteur de ce qui est prévu quand les habitants y habitent. La recherche-action a permis de faire émerger trois thématiques principales de recherche exposée ici en trois parties. La première partie est consacrée aux visions de la transition. Elle s’intéresse aux récits, imaginaires et scénarios qui sont nécessaires pour se projeter dans celle-ci… mais qui nous font cruellement défaut aujourd’hui. La seconde partie porte sur les acteurs de la transition énergétique. Si la transition ne pourra se faire sans la participation de la société tout entière, sa gouvernance reste encore loin d’être clairement identifiée. La dernière partie de l’ouvrage met davantage l’accent sur les outils de la transition et leurs applications concrètes, qui pourront être directement utiles aux lecteurs.


TwitterG+LinkedInDiggDiggDiggDiggDigg