Oscar Peer | Hannes

Oscar Peer
Hannes
Traduit du vallader (rhéto-roman) par Walter Rosselli
À paraître en avril 2017 | 14 x 21 | broché | 224 p.
ISBN 978-2-8290-0524-4
CHF 32.- | € 20.-

 

 

 

Hannes Monstein révèIe à la police urbaine qu'il a trouvé deux morts chez lui: Franziska, sa femme, et Paolo, son demi-frère. Il poursuit sa vie ordinaire sur le fil du rasoir, jusqu'au jour où il s'écroule à la vue de la robe de soirée rouge de Franziska qui pend sur une corde à linge. Les souvenirs affluent. Cultivé, sensible, Hannes serait bien volontiers devenu pianiste, mais découragé il seconde son père au magasin. À son grand étonnement Franziska lui propose de l'épouser même si, portée à la vitesse et au défi, eIle est tout le contraire de lui. Peu de temps après le voyage de noces, l'éloignement entre les époux commence, et Hannes doit souffrir la présence envahissante de son demi-frère Paolo. La vie tranquille et discrète de Hannes bascule dans le labyrinthe des passions troubles.

Oscar Peer est né en L928 à Lavin (basse Engadine). Il a été enseignant à l'école primaire. Après des études de langues romanes et de germanistique à l'université de Zurich, il a enseigné le français et l'italien à Winterthur et à Coire. Il a continué son activité d'écrivain pendant sa retraite à Coire. Il écrit en allemand et en ladin (vallader). Il est l'auteur d'un dictionnaire ladin-allemand. En 1996, iI a reçu le Grand Prix littéraire de la Fondation Schiller pour l'ensemble de son œuvre. En 2003 et en 2004, il a respectivement reçu le prix culturel et le prix littéraire du canton des Grisons. Oscar Peer est décédé le 22 décembre 2013. Les Éditions Zoé ont publié Coupe sombre (1999), La rumeur du fleuve (2001) et Éva (2004).

Walter Rosselli est né au Tessin et vit actuellement en Suisse romande. Traducteur et chroniqueur indépendant depuis 2007, il a étudié les lettres et langues ibériques, rhéto-romanes et scandinaves. Il a traduit Oscar Peer, Leo Tuor, Claudia Cadruvi, Dumenic Andry, Göri Klainguti, Hubert Giger et Rodrigo Hasbún. Il a également traduit I'ensemble de Bónusljóð, en français et en italien (à paraître), à ce jour inédit, ainsi qu'en espagnol, en collaboration avec Úa-Hólmfríður Matthíasdóttir, à paraître. Dernières traductions : Leo Tuor, Onna Maria Tumera ou les ancêtres (d'en bas, 2014), Andri Snær Magnason Bónus Poèmes de supermarché (d'en bas). Autres traductions du rhéto-roman: Hubert Giger, La sorcière de Dentervals (Plaisir de Lire, 2014) et Oscar Peer, La vieille maison (Plaisir de Lire, 2013 ; prix Terra Nova de la Fondation Schiller pour la traduction de ce titre).

TwitterG+LinkedInDiggDiggDiggDiggDigg