Pascal Cottin - Langue défigurée - Performance autour de Gueules d’Andréas Becker, 16 octobre

Vendredi 16 octobre, 20h00 (25’)
Pascal Cottin
Langue défigurée
Performance autour de Gueules d’Andréas Becker
Gueules est un récit composé de photos d’origine (faites en 1916 et miraculeusement préservées), de dessins (de l’auteur) et de textes. L’une des gueules, Charles de Blanchemarie, présente ses « colocataires » d’un hôpital où ces grands blessés sont soignés par une infirmière qui prend les soins très à corps. Naissent alors, au-delà de la solidarité de blessés, amitié, amour et tendresse dans un endroit où l’on ne s’attend qu’à abrutissement. Puisqu’avec des gueules abîmées il n’est plus possible de s’exprimer dans un français « correct », on fait comme on peut, avec des mots inventés, abrégés ou rallongés selon les facultés physiques de chacun. Mais l’incapacité de pro- nonciation traduit aussi la perte de la dignité qu’ont vécue ces blessés de la face, que ce soit des mutilés de la guerre ou des accidentés d’aujourd’hui. Elles font peur ces gueules, alors que dans Gueules, ces êtres qu’on a érigés en héros pour les éloigner le plus loin possible de la réalité (pour d’évidentes raisons de propagande en préparation de guerres futures) se montrent telles qu’elles sont, aimables parfois, espiègles, joueurs… tout simplement humaines.

TwitterG+LinkedInDiggDiggDiggDiggDigg