Stefan Keller | Absence prolongée - Histoire d'une persécution

Stefan Keller  

Absence prolongée Histoire d'une persécution

Récit traduit de l’allemand par Ursula Gaillard

1993 | 14.8 x 21 | relié | 128 p.
ISBN 978-2-8290-0153-6
CHF 24.50.- | € 16.-

Le 20 juillet 1960, Marie-Thérèse Wilhelm, âgée de 49 ans, mère de 7 enfants placés de gauche et de droite par les autorités, divorcée de Ulrich Gantenbein («Uli le Noir»), a quitté le village de Grabs, situé dans la partie saint-galloise de la vallée du Rhin, pour se rendre à Buchs, où elle devait s'acheter une paire de chaussures.

Elle est partie à pied, Buchs se trouve juste à côté de Grabs. Le soir, quand on a constaté qu'elle n'était pas rentrée, son tuteur a été averti. Sur le moment, il n'a pas entrepris de démarches. Sans doute avait-elle été rejoindre une fois de plus son ex-mari...
Depuis lors, on est sans nouvelles de Marie-Thérèse Wilhelm. Elle aurait eu (elle a eu?) 80 ans en 1991.
Le journaliste suisse alémanique Stefan Keller nous livre un reportage sur ce qui a précédé cette disparition: la bouleversante «histoire d'une persécution». Ou comment les pouvoirs administratifs, politiques et psychiatriques ont traité à coups d'internements, d'électrochocs, et même d'une lobotomie, la soif de liberté du couple formé par une serveuse autrichienne et un paysan braconnier devenu garde-chasse.
Vol au-dessus d'un nid de coucou helvétique.

 

 

 


TwitterG+LinkedInDiggDiggDiggDiggDigg