Stefan Mächler | Le grand déchirement

Stefan Mächler
Le grand déchirement. La Fédération suisse des communautés israélites et la persécution nazie, 1933-1945. 
Traduit de l'allemand par Ursula Gaillard et Marianne enckell

2007 | 592 p.
ISBN 978-2-8290-0338-7
CHF 56.- | € 38.-

 

 

 

 

Après l'examen de conscience auquel la Suisse s'est livrée récemment sur le rôle qu'elle a joué pendant la Deuxième Guerre mondiale, la Fédération suisse des communautés israélites (FSCI) publie une analyse indépendante et courageuse de sa propre situation, de son action, de ses limites et des mécanismes auxquels elle fut confrontée durant les années menaçantes du nazisme.

Entre 1933 et 1945, l'organisation faîtière des communautés juives de Suisse dut à la fois faire valoir l'égalité des droits pour les Juifs dans le pays, prendre la défense des Suisses juifs résidant à l'étranger, aider ses coreligionnaires d'ailleurs, soumis à la domination nazie.

Mais ce sont surtout l'accueil et l'entretien des réfugiés juifs, mis à sa charge par les autorités du pays, qui mobilisèrent l'entier de ses ressources personnelles et financières. La FSCI assuma cette tâche de manière exemplaire et sauva des milliers  de personnes - et le prix à payer fut démesuré: elle se trouva prise dans les rouages d'une politique foncièrement antisémite.

Le présent ouvrage décrit comment une petite minorité, 18 000 personnes à peine, put affirmer son existence dans une société qui lui était hostile. On y voit notamment les effets réducteurs du discours sur l'Ueberfremdung, le danger attribué à la «surpopulation étrangère». Alimenté par l'antisémitisme ambiant, ce discours finit par être intériorisépar ceux-là mêmes qui subissaient la discrimination.

Le livre de Stefan Mächler nous montre aussi que la politique de la FSCI à l'époque ne peut être comprise seulement comme une réaction aux crimes sans précédents des nazis. Elle tenait également à des schémas d'interprétation, à des routines et à des stratégies adoptés par l'institution depuis des décénnies, ainsi qu'au contexte national et international de l'époque.

Stefan Mächler, historien, journaliste, collaborateur scientifique auprès de la Direction de l'instruction publique du canton de Zurich, est l'auteur de plusieurs études sur l'antisémitisme et sur la Suisse pendant la Deuxième Guerre, ainsi que d'un film documentaire, Closed Country (1999).


TwitterG+LinkedInDiggDiggDiggDiggDigg