Véra Sormani | Le voyage de la vie

Véra Sormani
Le voyage de la vie
Récit autobiographique, 1890-1945. Édition présentée par Charlotte Christeler. 

Coédition avec le groupe Ethno-Doc.

2010 | 11.5 x 16.5 | relié | 312 p.
ISBN 978-2-8290-0397-4,
CHF 38.- | € 23.-

 

 

Hu-hu-hu… Comment, en plein jour? Encore? Les maisons n’ont pas de véritables refuges. Les caves, s’il y en a, ne sont pas dépourvues de risques...

En 1944-1945, dans Naples en ruines, Vera Sormani dactylographie le récit de sa vie. Née en 1890 d’un père  vice-consul de Russie et d’une mère suisse, elle a passé une jeunesse privilégiée à Genève puis à Lausanne. Elle épouse en 1916 un comte italien qu’elle suit en Egypte où il travaille. Durement touché par des problèmes finan­ciers, le couple retourne en Europe et passe entre Italie et Suisse des années difficiles, avant de travailler à l’Ecole Berlitz. Ils assistent à la montée du fascisme et subissent à Naples les terreurs des bombardements de la Seconde Guerre mondiale.

Le Voyage de la vie dépeint sur un ton lyrique et parfois dramatique, mais aussi teinté d’un humour et d’une perti­nence rares, l’existence d’une femme et de ses proches, les bonheurs et les drames qui ont marqué sa vie, la vie quotidienne de la bonne société genevoise et des étudiants lausannois, les pensions et écoles pour étrangers, l’Italie sous le fascisme.

 


TwitterG+LinkedInDiggDiggDiggDiggDigg