Urs Zuppinger, Alain Faucherre, Agneta Zuppinger, Olivier Pavillon | Luttes-ô-Flon

Urs Zuppinger, Alain Faucherre, Agneta Zuppinger, Olivier Pavillon
Luttes-ô-Flon 
Une reconversion urbaine lausannoise mouvementée de 1984 à 2012. 

Coédition APAHF

2012 | 21 x 25 | broché | 288 p.| 
ISBN 978-2-8290-0401-8
CHF 48.- | € 30.-

 

 

Espace branché de ce début de XXIe siècle, la plate-forme du Flon à Lausanne a une histoire des plus mouvementées: vallon champêtre transformé en zone industrielle et artisanale, puis triste friche au cœur de la cité pendant des décennies, ce quartier a connu, entre 1984 et 2000, une des plus rudes et des plus longues luttes urbaines de Suisse.

L'enjeu était de taille: rares sont les ensembles industriels dont la structure soit aussi bien conservée et aussi facile à recycler, nulle part en Suisse romande on ne trouve d'espace urbain en mains privées qui soit aussi vaste et aussi proche d'un centre urbain névralgique. En 1992 encore, ce patrimoine urbanistique devait, selon la volonté des autorités municipales, disparaître au profit d’un ensemble résolument contemporain.

Une association – l’APAHF – née de l’obstination d’une poignée de citoyens convaincus des potentialités du lieu, a su durer, tisser des alliances, imaginer un avenir au quartier et se battre. Son action a intéressé les nouveaux usagers qui se sont installés dans le quartier au début des années 1990, attirés par les loyers bas, alors que le canton de Vaud traversait une profonde récession. Ensemble ils se sont mobilisés pour un environnement urbain plus convivial et ont eu, au moins partiellement, gain de cause, même s’ils ne disposaient que de bien peu de moyens en comparaison avec les autorités communales ou le propriétaire du fonds.

C’est le genre d’épopée que l’histoire officielle relègue en règle générale aux oubliettes. Luttes-ô-Flon veut épargner un tel sort à la saga du Flon en présentant les événements du point de vue des acteurs qui ont mené l’opposition. Leur récit commenté s’adresse en premiers lieux aux habitants, aux usagers ou aux citoyens qui se battent ou aimeraient se battre dans d’autres quartiers, villes ou territoires contre des projets ressentis comme menaçant la qualité de vie ou l’environnement en général. Il devrait aussi intéresser celles et ceux qui se battent dans d’autres domaines que la gestion du territoire. Et si les professionnels de la Ville et les partisans de l’urbanisme officiel en tiraient aussi quelques enseignements, cela ne serait que pour le mieux.

 

Sommaire:
Introduction

I – 1984-1986, Partie gagnée

1 Comment une pause-café ouvre une brèche dans l'urbanisme lausannois
2 Où la « Pénétrante » refait surface pour mieux s'enfoncer dans le Flon
3 Où les opposants sortent un joker de leur chapeau, sous forme d'un projet alternatif largement diffusé
4 Où l'on découvre que derrière la crasse se cache un trésor
5 Où le Parti socialiste lausannois sort  du bois
6 "L'urbanisme des réalités économiques" victime de "l'urbanisme du rêve"
7 Où l'on apprend comment l'architecte cantonal valaisan donne un coup de pouce aux opposants lausannois et comment le débat public tourne à la déconfiture des autorités
8 Qui l’eût cru ? Les opposants remportent  la première manche !
On s’arrête, on réfléchit

II – 1986-1991, La descente aux enfers

1 Où l’on assiste au duel à fleurets mouchetés entre deux frères
2 Où l’on découvre pourquoi la forme prend le pas sur le fond
3 Où l’on voit une Municipalité en plein désarroi et des opposants vent en poupe
4 Intermède où l’on découvre les géniales intuitions d’un vieux Lausannois
5 Où le Comité des opposants passe à  la trappe et où Eugène Ruffy joue le grand méchant loup
6 Où l’APAHF se voit gratifiée  d’un strapontin
7 Où le concours fait bouillonner les idées
8 Où l’on apprend qu’un autre quartier, le Rôtillon, fait la une de l’actualité, tandis que le Conseil communal vire au rose-vert en octobre 1989
9 De la solitude du contestataire de fond face  aux méandres de la politique communale
10 Où l’on a la nette impression que l’APAHF prêche dans le désert
On s’arrête à nouveau et on réfléchit encore

III – 1992-1994, Ponts-Ville aux orties !

1 Où le Flon se repeuple à la surprise générale  et ce qui s’en suit
2 Où l’on découvre comment une opération de porte-à-porte dans le quartier du Flon ragaillardit les opposants
3 Flon-Ville concurrence Ponts-Ville ou le combat de David contre Goliath
4 Où il s’avère que la montagne accouche… d’un avorton
5 Où les délégués de l’APAHF découvrent avec stupeur le bricolage officiel
6 Où l’on voit la Ville crouler sous  une pluie d’oppositions
7 Où l’on pourrait penser que le Grand Canyon s’est substitué au Flon
8 Le temps des grandes manœuvres  de coulisse
9 Mort programmée du projet Ponts-Ville
Nouvelle pause ! on s’arrête une nouvelle fois  et on réfléchit posément

IV – 1994-1999, Le tournant

1 Où s’échangent des propos peu amènes entre Jean-Jacques et Eugène
2 Où l’on se penche sur la vie et les activités qui  se déploient dans le quartier du Flon
3 Où l’APAHF, au soir de l’élimination de Ponts-Ville, réfléchit à la suite
4 Où un conseiller communal manœuvre avec une belle habileté et où la syndique fait preuve de sens politique
5 Où le germe de la discorde surgit entre défenseurs du patrimoine construit et activistes de l’APAHF
6 Où l’on passe de la guerre des tranchées à l’union sacrée entre Ville et propriétaire
7 Soutien critique ou défiance face aux  anciens adversaires ?
8 Où l’on voit que l’armistice ne dure pas et  que les Autorités changent plus d’une fois  leur fusil d’épaule : le schéma directeur passe  à la trappe !
9 Chapitre consacré à une séance officielle qui tourne mal, tandis que la LO-Holding sort son joker
10 La méthode Rambert ou comment dialoguer pour mieux préserver son pré carré
11 Où – date historique – l’APAHF quitte sur  la pointe des pieds un champ de bataille  qu’elle a investi depuis quatorze ans
Nouvelle pause ! On s’arrête et, une fois de plus, on joue aux stratèges en chambre

V – 1999-2009, dIx ans de règne sans partage

1 La méthode Rambert révèle sa  redoutable efficacité
2 Où une association de béni-oui-oui mange de  la vache enragée
3 Où l’APAHF décide de poursuivre l’aventure… sans trop d’illusions
4 Une Promenade urbaine qui se transforme en promenade en bateau
5 Sursaut de l’APAHF, qui publie son propre concept d’aménagement
6 Le front des opposants lézardé de l’intérieur
7 Où une démarche participative se transforme  en eau de boudin
8 Où l’on assiste à la fin du mouvement initié seize ans plus tôt et à ce qui s’en suit
9 Requiem pour le Flon alternatif
10 Flon-Vision surfe sur les obstacles juridiques et  les problèmes techniques
11 Le Flon nouveau est arrivé !
12 Où l’on voit la Flon-Vision s’imposer
13 Un réaménagement rondement mené, mais quelques soucis commerciaux
14 Où il apparaît que l’APAHF n’avait pas tout à fait tort
15 Où l’on explique qu’il y a redistribution  des cartes et que l’avenir de la plate-forme  n’est pas écrit
Ultime arrêt pour tenter de comprendre  les ultimes enjeux

Bilan de seize ans de Lutte et de concertation

1 Au vu des résultats, cette lutte longue et éprouvante valait-elle la peine ?
2 Soyons un peu pédants : quels enseignements pour d’autres luttes ?

Illustrations

Annexes

1 Repères historiques
2 Panorama des efforts de planification de  la plate-forme
3 Quelques précisions au sujet du principal propriétaire des lieux
4 Le Groupe Action Urbanisme (GAU) et le  Comité d’opposition à la Pénétrante (COP) : un bref historique
5 Les usagers de la plate-forme et leurs organisations depuis 1984
6 De la gare du Flon à l’interface métropolitaine, par Alain Faucherre
7 Quelques notions d’urbanisme

Index
1 Index général
2 Index des lieux


 

TwitterG+LinkedInDiggDiggDiggDiggDigg