Fabiano Alborghetti

Fabiano AlborghettiL'opposta riva/La rive opposée
Traduit de l'italien par Thierry Gillybœuf
Version bilingue (italien – français)

La rive opposée est la traduction du premier recueil de poèmes de Fa­biano Alborghetti L’opposta riva. Publié en italien en premier en 2006 (LietoColle), le poète en a remanié une nouvelle version parue chez La Vita Felice en 2013.


Fabiano Alborghetti | Registro dei fragili. 43 canti / Regsitre des faibles. 43 chants
Traduit de l'italien par Thierry Gillybœuf
Version bilingue (italien – français)

 

Le registre des faibles est une oeuvre poétique compacte, cohérente et dérangeante : ses deux aspects si antithétiques, à savoir la radiographie quasi imperturbable, quasi scientifique d'une réalité, et en même temps l'engagement presque compassionnel, presque compatissant, de cette même réalité transformée en bref fragment rythmique, cohabitent dans ces textes, blessent et caressent à la fois.


 

Fabiano Alborghetti (né en 1970) est un poète et un promoteur culturel suisse de langue italienne. Il vit dans le Tessin.

Il a publié cinq recueils de poésie ainsi que plusieurs plaquettes et ouvrages d’artiste. Ses poèmes ont été traduits dans plus de dix langues, pour des revues, des anthologies ou bien des recueils in extenso.

Il collabore également avec plusieurs éditeurs; il a été le directeur artistique, pour la Suisse et l’Italie, du festival PoesiaPresente, et a travaillé avec la Fondazione Sasso Corbaro pour les Medical Humanities, en donnant des conférences destinées à faire dialoguer les pratiques hospitalières et la littérature.

Il est actuellement rédacteur en chef de la revue de littérature, de poésie et de critique Atelier, et de la collection de poésie pour les éditions Gabrielle Capelli Editore de Mendrisio.

Il a coordonné récemment, pour le Festival de Traduction Babel de Bellinzona, la publication d’une anthologie de poètes du Tessin en Pologne, ainsi que deux autres anthologies de la poésie tessinoise pour la revue suédoise Staden. Il a écrit des textes de critique littéraire pour différentes revues ainsi que sur Internet ; il a créé diverses revues littéraires, et a animé des programmes pour la radio ainsi que des projets culturels dans les prisons, les écoles et les hôpitaux.

En janvier 2015, la municipalité de Lugano l’a invité à donner à la population un discours sous forme poétique pour la cérémonie annuelle du Nouvel An, qui s’est déroulée au Palais des Congrès.

Grace à la Fondation Suisse Pro Helvetia Arts et au Département fédéral des affaires étrangères de la Confédération Helvétique il a représenté le Tessin, la Suisse et la langue italienne dans de nombreux festivals en Suisse et à travers le monde.

Traduit par Thierry Gillyboeuf

Site web d'Fabiano Alborghetti

 

 

 


TwitterG+LinkedInDiggDiggDiggDiggDigg