Jérôme Strobel, Sophie de Rivaz Kahamaile, Martyna Olivet (dir.) | Dépasser la haine, construire la paix

Jérôme Strobel, Sophie de Rivaz Kahamaile, Martyna Olivet (dir.)
Dépasser la haine, construire la paix
Témoignages de paix dans la région des Grands Lacs.  Photographies de Serge Boulaz, textes de Sandra Korol.  Préface de Dominique Froidevaux. Postface de Jean-Eudes Beuret. Coédition EIRENE Suisse et COTMEC. 

2011 | 11.5 x 16.5 | CD | 168 p.
ISBN 978-2-8290-0416-2
CHF 35.- | € 25.-

 

Dépasser la haine, construire la paix est un livre courageux et nécessaire, destiné à faire connaître des témoignages de paix de la région des Grands Lacs africains. Ce projet a été rêvé et conçu par un combattant de la réconciliation, Justin Kahamaile, trop tôt disparu en 2009. Au cœur des drames de cette région d’Afrique, il a fondé l’Initiative de Genève pour la paix dans les Grands Lacs en rassemblant des artisans de la paix de tous bords et en les invitant à raconter leur action en faveur du vivre ensemble.

Pari fou, pari tenu. Deux créateurs suisses, la dramaturge Sandra Korol et le photographe Serge Boulaz, ont également fait le voyage dans les Grands Lacs. A partir des rencontres avec ces femmes et ces hommes, ils partagent, à leur tour, leur parole et leur vision de cette région ravagée et en pleine reconstruction. Au-delà d’une éprouvante traversée de l’horreur, ce livre donne à voir et à entendre l’œuvre de sentinelles qui, sur le terrain, ne laissent jamais la haine avoir le dernier mot. Au quotidien, ils osent affronter l’adversité pour construire un avenir où la dignité de toute personne, quelle que soit son origine, puisse enfin être reconnue. Ces étincelles d’humanité apportent une réflexion de portée universelle sur l’émergence de la résistance et du pardon en temps de crise.

Cet ouvrage à plusieurs facettes voit le jour grâce au travail de Sophie de Rivaz Kahamaile, de Jérôme Strobel d’Eirene Suisse et de Martyna Olivet de la COTMEC. Dominique Froidevaux, sociologue et directeur de Caritas Genève, et Jean-Eudes Beuret, maître deconférences à l’Université de Rennes, tous deux accompagnateurs de la démarche, signent respectivement la préface et la postface.


TwitterG+LinkedInDiggDiggDiggDiggDigg