K. Sello Duiker

K. Sello Duiker | La sourde violence des rêves
Traduit de l'anglais (sud-africain) par Jean-Yves Kruger-Katelan
En co-édition avec Vents d'ailleurs

Roman vaste, dense, osé, ce roman d'apprentissage, La sourde violence des rêves raconte la plongée de Tshepo dans la dépression, voire la folie, puis sa lente émersion via la prostitution qui lui fait connaître la fraternité, la tendresse et même l'amour.


 

K. Sello Duiker, né en 1974, grandit dans l'Afrique du Sud post-apartheid à Soweto (township de Johannesburg), le cœur de la révolte anti-apartheid. Né de parents issus de la classe moyenne, il devient un des premiers étudiants noirs à fréquenter un lycée privé essentiellement réservé à l'élite blanche. Quand Nelson Mandela devient le premier président noir du pays, Sello Duiker a vingt ans. Après des études en Grande-Bretagne, il devient rédacteur publicitaire, scénariste et responsable de programmes à la télévision sud-africaine. Il a vingt-sept ans quand il publie la sourde violence des rêves. K.Sello Duiker a été l'un des éléments le plus brillant et le plus prometteur de la nouvelle génération post-apartheid.

 

Bibliographie des œuvres de K.Sello Duiker

Thirteen CentsDavid Philip Publishers, 2000. Publié en français – traduit par Laura Derajinski – sous ce même titre chez Yago. Prix du premier roman des écrivains du Commonwealth pour le continent africain.

The Quiet Violence of Dreams, Kwela Books, 2001. Prix Herman Charles Bosman, 2002  

Hidden Star, Umuzi/Random House, 2005 (« L'étoile cachée », non-traduit en français.)

 

 

 

 

TwitterG+LinkedInDiggDiggDiggDiggDigg