Lucy Maillefer | " Oh ! si j’étais libre ! "

Lucy Maillefer
" Oh ! si j’étais libre ! " *
Journal d’une adolescente vaudoise 1885-1896
Texte présenté, établi et annoté par Gilbert Coutaz et Robert Netz

 

Coédition avec le groupe Ethno-Doc.

2006 | 13.5 x 21 | broché | 368 p.
ISBN 978-2-8290-0267-9
CHF 42.- | € 28.-

 

 

La miraculeuse survie de la confession d’une adolescente vaudoise, Lucy Maillefer, de la fin du XIXe siècle donne naissance à un nouveau livre de la collection Ethno-Poche.

Lorsque Lucy, devenue bien vieille, décède en 1967 à Romainmôtier à l’âge de 95 ans, sa famille « par un miraculeux hasard » sauve de la destruction promise aux vieux papiers sans valeur trente-trois cahiers bleus d‘écolière. C’est la totalité du journal. Mais à ce miracle va s’en ajouter un autre : la famille Maillefer, consciente que le journal de Lucy est un document exceptionnel sur le vécu et la psychologie d’une jeune fille de la fin du XIXe siècle, signale son existence à l’archiviste cantonal, membre du groupe d’édition de la collection Ethno-Poche. C’est ainsi que le journal de Lucy, patrimoine familial, peut entrer aujourd’hui dans la mémoire patrimoniale de ce canton.

Le 21 mai 1885, une écolière de Vallorbe âgée d’une douzaine d’années fait l’acquisition d’un cahier ligné. En haut de la première page, elle inscrit d’une belle écriture d’élève appliquée : « N° 1 Journal à Lucy Maillefer ». C’est ainsi que la fille aînée d’un artisan local, Charles (Louis) Maillefer, qui fondera une dynastie d’industriels, commence un journal intime qu’elle va tenir durant vingt-quatre années, de Vallorbe à Ollon et Fribourg puis en Allemagne. Lucy ne sait pas encore qu’il va être pour elle le confident des années les plus importantes de sa vie, celles du passage de l’enfance à l’âge adulte. Elle partage la dure vie de ses parents, aidant sa mère dans les tâches de ménage et dans l’éducation de ses cinq frères et sœurs. La famille traverse des années semées d’embûches dont Lucy tient la liste précise, trouvant l’évasion dans les souvenirs de l’enfance et dans la nature.

 


TwitterG+LinkedInDiggDiggDiggDiggDigg