René Passet, Jean Liberman | Mondialisation financière et terrorisme ** ***

René Passet, Jean Liberman
Mondialisation financière et terrorisme. La donne a-t-elle changé depuis le 11 septembre 2001?   ** ***

Coll. Enjeux Planète N. 4

Coéd. Livre équitable

2002 | 12.5 x 19.7 | broché | 176 p.
ISBN 978-2-8290-0283-0
CHF 15.- 

 

 

Le décryptage du nouveau terrorisme qui, pour la première fois, a frappé de plein fouet les États-Unis montre qu’il est inséparable de la mutation du monde et de l’instauration d’un type de pouvoir global plus inhumain que jamais. En effet, la politique économique néolibérale planétaire menée par la sphère financière, devenue maîtresse du globe, a complètement perverti les immenses promesses humaines de la mondialisation. La misère, l’exclusion de masse et l’humiliation sont la contrepartie de la marchandisation accélérée d’une part croissante des activités humaines: le fanatisme kamikaze, issu de populations en perdition, ne saurait se dissocier de la financiarisation du monde, de son information en réseaux et de son financement par un «argent sale» intégré au système.

Renonçant à prendre en compte ce diagnostic, le leadership néolibéral, au premier chef les États-Unis, se refuse toujours, malgré quelques faux-semblants, à prendre les mesures connues qui assécheraient le terreau de la barbarie hyperterroriste. Comment, donc, une mondialisation à finalité humaine pourrait parvenir à l’éradiquer en changeant les racines du pouvoir actuel, c’est le défi politique que propose René Passet dans cet ouvrage.

TwitterG+LinkedInDiggDiggDiggDiggDigg